Confort d’été : comment s’y prendre pour végétaliser les façades de sa maison ?

La présence de végétaux en ville offre de nombreux avantages : elle permet notamment d’améliorer le confort thermique d’un bâtiment : la végétalisation des murs et des façades est ainsi une bonne solution pour gagner un peu de fraicheur chez soi, surtout en période estivale ! La Maison de la Nature et de l’Arbre de GPSO, en partenariat avec Pik Pik Environnement a animé, dans le cadre du Forum Rénov’ Habitat 2021 un atelier à ce sujet : bénéfices, typologie des espèces, particularités des bâtiments. Découvrez les éléments clés dans cet article et visionnez le replay pour retrouver l’ensemble des conseils !

Végétaliser les façades de sa maison, quels bénéfices ? 

Si les façades végétalisées attirent le regard, c’est qu’elles sont particulièrement jolies et cet avantage esthétique est loin d’être le seul : en végétalisant les façades de votre maison, vous participez activement à la réintroduction de la biodiversité : de nombreux insectes éliront domicile dans les plantes de vos façades, et régaleront les oiseaux et autres petits mammifères !

L’un des autres avantages consiste en la fraicheur apportée par les végétaux, grâce au phénomène d’évapotranspiration et a l’ombrage qu’ils créent, qui peut être particulièrement appréciée lors de canicules en zones urbaines.

Un mur végétal peut effectivement jouer sur l’isolation d’une maison (en été comme en hiver) et le protège, par exemple des rayons UV.

Enfin, plusieurs études ont démontré l’effet bénéfique des végétaux sur le bien-être, qui diminuent le stress en ville.

 

A chaque espèce, sa particularité

Vous êtes décidé.e à vous lancer ? Le choix de l’espèce est une étape importante de votre projet : beaucoup d’espèces différentes peuvent être utilisées pour végétaliser ses façades, il peut être parfois difficile de s’y retrouver ! Toutefois, il est recommandé de se pencher sur plusieurs critères pour choisir une plante adaptée à votre bâtiment et à vos besoins, tels que : la quantité d’ombre et de soleil, la pluviométrie, le vent, l’humidité et bien sûr, vos aspirations esthétiques. Adressez-vous à des professionnels (associations spécialisées et jardineries) pour bénéficier de bons conseils ! Voici quelques premières indications :

  • Pour des façades ombragées, il vaudra mieux privilégier le lierre et clématites. Le lierre est par ailleurs le plus efficace pour l’isolation, grâce à son feuillage dense. Le lierre, ainsi que certaines espèces de clématites produisent des feuilles toute l’année.
  • La vigne, qu’elle soit vierge ou non est préconisée pour les façades ensoleillées.
  • Pour favoriser la biodiversité, il est recommandé de mélanger les espèces afin de produire des fleurs et des fruits tout au long de l’année.

 

Etablir un état des lieux de sa façade

La typologie de votre façade joue un rôle important : quels sont ses matériaux ? Sont-ils compatibles avec les plantes que je souhaite installer ? A titre d’exemple, pour les murs construits en chaux ou en argile, humides, le lierre et les vignes seront à éviter (les racines pourraient se développer à l’intérieur des murs). Dans ce cas, il est possible d’avoir recours à un treillis, qui permettra de préserver votre mur tout en conservant les écobénéfices.

Si votre façade prend pied sur du bitume, pas d’inquiétude : il sera tout à fait possible de végétaliser votre surface avec des plantes en pots de taille adaptée.

Enfin, concernant l’entretien de vos plantes, il sera plutôt simple : pour qu’elles n’atteignent pas le toit, une taille par an devrait suffire.

 

Bon à savoir

Si végétaliser votre façade peut vous aider à améliorer le confort thermique de votre logement l’été, elle ne pourra pas se substituer à une bonne isolation, réalisée dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique. Pour toute question relative à la rénovation énergétique, prenez rendez-vous avec un conseiller spécialisé, en remplissant le formulaire disponible sur : www.seineouest.fr/renov

Pour retrouver toutes les informations à ce sujet, n’hésitez pas à visionner le replay de cet atelier, qui s’est tenu dans le cadre du forum Rénov’ Habitat, organisé par GPSO Energie.