Copropriétaires : vous projetez un réaménagement de votre parking extérieur ou une réfection de votre toiture ? Profitez-en pour les désimperméabiliser grâce aux financements de l’Agence de l’Eau Seine Normandie !

Saviez-vous que vous pouviez bénéficier de financements avantageux, qui vous permettront de financer vos travaux, et d'aménager des espaces plus agréables pour les copropriétaires, et avec de nombreux bénéfices écologiques ? L’association Espaces a animé, dans le cadre du Forum Rénov’ Habitat 2021, un atelier à ce sujet adressé aux copropriétés. Enjeux de la gestion à la source des eaux pluviales, solutions, aides financières : découvrez les éléments clés dans cet article !

De quoi parle-t-on ?

Avec l’imperméabilisation croissante des sols, les territoires urbains se trouvent régulièrement confrontés à des débordements de leurs réseaux d’assainissement en périodes d’orages. Cette imperméabilisation des villes accentue également le phénomène d’îlots de chaleur urbains (ICU) se caractérisant par une augmentation de la température pouvant aller jusqu’à 10 °C supplémentaires par rapport aux espaces périphériques. Pour répondre à ces enjeux dans des conditions économiques acceptables, il est nécessaire de favoriser l’infiltration des eaux de pluie en désimperméabilisant les sols, et en créant des surfaces végétalisées. Ces espaces multifonctionnels participent également à améliorer le cadre de vie et à favoriser la biodiversité.

Infiltration des eaux de pluie et végétalisation : une combinaison gagnante !

Favoriser l’infiltration des eaux de pluie permet d’améliorer la gestion des eaux en ville. En effet, en plus d’être stockées, elles sont dépolluées par les organismes vivants présents dans les différents milieux traversés lors de l’infiltration. Les sols en bonne santé deviennent alors un habitat pour la biodiversité. De plus, l’évapotranspiration du sol et de la végétation contribuent à lutter contre les effets des îlots de chaleur urbains.

Favoriser l’infiltration et la réutilisation des eaux pluviales à l’échelle de sa copropriété, c’est possible ! Si vous souhaitez vous impliquer dans la renaturation des villes à l’échelle de votre copropriété, c’est possible. Plusieurs solutions existent :

  •  Les toitures des bâtiments représentent un enjeu intéressant pour la réutilisation des eaux pluviales. En effet, végétaliser sa toiture permet d’absorber une quantité importante de ces eaux et de développer un habitat pour la biodiversité. Toutefois, il est recommandé de faire des études de portance avant de se lancer dans la végétalisation, afin de déterminer quelle est la capacité de la toiture à supporter une charge, particulièrement pour les bâtiments anciens.
  •  Il est également possible d’installer des cuves de récupération des eaux de pluie pour arroser les espaces verts autour de son bâtiment, ou pour nettoyer ses espaces extérieurs.
  • Si la copropriété possède un parking, il est également possible de participer à la désimperméabilisation des sols. Plusieurs techniques existent : tout d’abord il est possible d’incliner ses places de stationnement imperméables pour que l’eau ruisselle et s’infiltre dans des noues centrales ou latérales qui auraient été créées à cet effet. Il est également possible de créer des places de stationnement avec des revêtements poreux tels que des enrobés poreux ou des dalles enherbées. En plus de l’aspect esthétique intéressant, ces solutions permettent de favoriser une infiltration naturelle de l’eau de pluie jusqu’à la nappe phréatique. Enfin, une autre stratégie vise à végétaliser les espaces extérieurs aux pieds des bâtiments.

 

Quelles sont les subventions possibles pour un tel projet ?

L’Agence de l’eau Seine Normandie finance les projets de gestion à la source des eaux de pluie en Normandie et en Ile-de-France. En tant qu’habitant de GPSO, il vous est donc possible de bénéficier de primes. Quelques critères d’éligibilité sont à respecter : la surface à réaménager doit être en partie ou totalement imperméabilisée et la collecte des eaux de pluie avant travaux de réaménagement doit se faire par un réseau d’assainissement. De plus, il faut une vraie volonté d’améliorer l’existant : moins de surfaces connectées aux réseaux, plus de surfaces perméables, etc. Enfin, le dernier critère d’éligibilité concerne uniquement les projets de végétalisation de toiture où la hauteur du substrat doit être d’au moins 8 cm.

Le montant d’aide maximale envisageable dépend de la surface sera végétalisée après les travaux :

  • Si la végétalisation est inférieure à 80% de la surface totale, le prix plafond est de 24€/m² de surface éligible.
  • Si la végétalisation est égale ou supérieure à 80% de la surface totale, le prix plafond est de 80€/m² de surface éligible.

Vous trouverez tous les détails de ces dispositifs dans cette brochure créée par l’Agence de l’Eau Seine Normandie. Pour toute question, et pour bénéficier d’un accompagnement gratuit dans votre projet d’aménagement afin de développer des solutions d’infiltration et de réutilisation des eaux de pluie, n’hésitez pas à contacter Julien Dibilly de l’association Espaces, par mail à julien.dibilly@association@espaces.org ou par téléphone au 06 75 66 95 81. Il est mandaté par l’Agence de l’Eau Seine Normandie.

Vous pouvez également visionner la partie concernant la désimperméabilisation des sols et la gestion de pluies sur le replay de l’atelier du Forum Rénov Habitat (à partir de 34min15).

Ou découvrir la brochure de l'Agence de l'eau Seine Normandie. 

crédit photo: jardinvivants.jura.ch