Rénover en basse consommation : les étapes-clés du projet

Améliorer la performance énergétique d’un logement est une opération intéressante qui permet de diminuer ses consommations d’énergie, de bénéficier d’un meilleur confort au quotidien et également d’augmenter la valeur de son patrimoine. Afin de pousser à plus de performance et d’anticiper les réglementations thermiques à venir, certains choisissent de rénover en basse consommation. Un objectif ambitieux mais largement réalisable lorsque le projet est pensé dans sa globalité.

Depuis novembre 2007, la réglementation thermique dans l’existant encadre les travaux d’économies d’énergie que les particuliers entreprennent dans leur logement. Elle n’oblige pas à les réaliser mais fixe les performances à respecter.

La rénovation basse consommation va bien plus loin et pose clairement des objectifs de sobriété et d’efficacité énergétique afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre en limitant fortement la consommation énergétique liée au chauffage des habitations. Les bases de la rénovation basse consommation portent donc essentiellement sur l’isolation de l’enveloppe afin de limiter au maximum les déperditions thermiques, et sur l’installation d’un système de chauffage performant et bien dimensionné. Mais il s’agit avant tout d’un projet global qui doit être considéré dans son ensemble avant d’initier des travaux.

Tout d’abord, cette démarche doit débuter par une bonne connaissance de l’état actuel du logement afin de définir des priorités d’actions et de se fixer un objectif énergétique adapté. Ce travail préalable peut être réalisé avec l’aide d’un conseiller énergie ou d’un bureau d’études thermiques dans le cadre d’un audit énergétique.

Ce travail d’expertise porte principalement sur :

- la prise en compte de l’orientation du bâti afin de profiter au maximum des apports solaires (bien qu’en rénovation les possibilités soient fort réduites du fait de l’implantation et de l’état existant du bâtiment) ;

- L’enveloppe thermique, sachant que d’une manière générale, sa qualité dépendra de l’épaisseur d’isolant, de son étanchéité à l’air et de sa continuité (traitement des ponts thermiques) ;

- le système de ventilation qui doit être suffisamment efficace pour  limiter les déperditions liées au renouvellement d’air ;

- l’installation de chauffage qui doit être performante et bien dimensionnée. La rénovation énergétique du bâtiment  va revoir les besoins de chauffage à la baisse. Il sera donc essentiel de prévoir une installation adaptée à ces nouveaux besoins.

La mise en œuvre des travaux va également jouer un rôle primordial dans la qualité de la rénovation effectuée. Il est recommandé de faire appel à des professionnels bénéficiant de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui correspond à une charte qualité mise en place par l’ADEME et  le ministère du développement durable en lien avec les organisations professionnelles afin de garantir l’efficacité des travaux engagés.

 

Le label BBC- Effinergie rénovation

Afin de certifier la performance énergétique des travaux effectués et de valoriser leur patrimoine, certains propriétaires font labelliser leur habitation. En rénovation, il existe le label BBC rénovation ciblant les logements existants qui, pour la plupart, ont été construits avant 1975, c'est-à-dire avant toute réglementation thermique.

L’obtention de ce label repose sur un objectif de consommation maximale en énergie primaire (CEPmax) fixé à 80 kWh/m².an, à moduler selon la zone climatique et l'altitude. En Ile-de-France, l’altitude étant quasi nulle, on obtiendra le plafond de consommation en multipliant ce chiffre au coefficient de rigueur climatique, soit :

CEPmax  =80 * 1.3= 104 kWh/m2.an

D’autres exigences doivent être remplies pour l’obtention du label, comme une mesure de la perméabilité à l’air qui  permet d’identifier et de mesurer les infiltrations d’air dans le bâtiment.

A titre d’information, en France,23 000 logements ont été labellisés dont 46 maisons individuelles (Source : Observatoire BBC, 2014)).

 

Différentes aides financières  - nationales comme locales - ont été mises en place afin d’encourager la réalisation de travaux, et sont potentiellement mobilisables en fonction de votre projet et de votre situation personnelle. Vous pouvez en prendre connaissance auprès de votre Espace Info Energie.
 A noter : Les critères de performances imposés pour bénéficier des aides financières dépassent très largement les conditions imposées par la réglementation.

Contacter votre Espace Info Energie :

- par email : infoenergie@gpso-energie.fr
- par téléphone : 0800 10 10 21 (appel gratuit)

Trouver un professionnel qualifié RGE
En savoir plus sur la labellisation