Qualité de l’air intérieur : étiquetage des produits de construction et de décoration

Nous passons en moyenne 70 à 90 % de notre temps dans des espaces clos, en ignorant souvent que cet environnement est pollué. A partir du 1er janvier 2012, un décret impose l’étiquetage des matériaux de construction et des produits de décoration pour caractériser leurs émissions en polluants.

Notre intérieur contient de nombreux produits nous exposant à des substances irritantes, allergisantes voir cancérogènes. Les peintures, isolants, cloisons, revêtements de sols, vernis, colles, adhésifs émettent des polluants dans l’air de type formaldéhyde, toluène, styrène, etc., qui présentent des risques pour la santé.
Le gouvernement a donc publié un arrêté qui met en place un étiquetage indiquant le niveau d’émission de polluants volatils, de manière simple et lisible avec une note allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions). Cet étiquetage est obligatoire sur tous les nouveaux produits de construction et de décoration depuis le 1er janvier 2012. Les produits concernés sont:

  • Les produits de construction ou de revêtements de murs, sols ou plafonds employés à l’intérieur des locaux (cloisons, panneaux, parquets, moquettes, papiers peints, peintures...)
  • Les produits utilisés pour leur incorporation ou leur application (isolants sous-couches, vernis, colles, adhésifs, etc.).
 
Cela permet :
  • D’informer les consommateurs et d’orienter leur choix vers des produits ayant l’impact le plus faible possible sur l’air intérieur
  • D’inciter les industriels à faire évoluer leur offre afin de prendre en compte l’impact sur la qualité de l’air intérieur.
 
Pour les produits déjà commercialisés, ils devront respecter cette obligation d'étiquetage au 1er septembre 2013.
 
Pour en savoir plus :