L’étanchéité à l’air

L'étanchéité à l'air dans les bâtiments: une notion nouvelle, mais indispensable pour les économies d'énergie!

Alors que l’isolation est considérée comme la condition sine qua non d’un bâtiment efficace énergétiquement, la prise en compte de la notion d’étanchéité à  l’air reste à développer. En effet, même dans les bâtiments très bien isolés, les infiltrations d’air représentent une surconsommation de chauffage considérable.

La prise en compte de l’étanchéité à  l’air doit se faire dès la conception, avec un dessin architectural qui assure une continuité totale de l’étanchéité et avec des carnets de détails soignés. Les opérations d’étanchéité doivent par ailleurs figurer dans les exigences du maître d’ouvrage et être chiffrées. 

Des tests spécifiques
Le « blower door test », appelé aussi infiltrométrie ou test d’étanchéité à l’air permet de détecter, de visualiser et de mesurer les flux d'air qui s'infiltrent au travers de l'enveloppe du bâtiment. La technique de mesure consiste à mettre les locaux en dépression à l'aide d'une porte à ventilateur et de détecter les endroits où l'air, aspiré par la dépression, s'infiltre.
 
Il doit être effectué en cours de chantier dès que le clos et couvert est terminé afin de pouvoir corriger les défauts. Cette correction se fait par la mise en place de films d’étanchéité et de bandes adhésives permettant la continuité de l’étanchéité et la garantie d’un bâtiment aux consommations d’énergie maîtrisées.
 
La prise en compte de l’étanchéité à l’air devrait donc se généraliser et révolutionner le monde du bâtiment !