Les effets sanitaires des lampes à LEDs

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) vient de publier le 25 octobre 2010 un rapport d’expertise sur les effets sanitaires des éclairages à LEDs. Ce rapport met en évidence les risques induits par l’usage de certaines lampes à LED.

 

Le contenu de l'étude:
 
L’étude attire l’attention sur deux caractéristiques des lampes LEDs qui pourraient présenter des risques :
- La grande proportion de bleu dans la lumière blanche émise par la plupart des LEDs, qui a un effet toxique sur l’œil lors d’une exposition prolongée
- En raison du caractère directif des éclairages LEDs (éclairage ponctuel), ils présentent parfois une forte intensité lumineuse qui peut entraîner un éblouissement.
Des précautions sont donc à adopter pour les publics sensibles (enfants, personnes âgées, personnes atteinte de problèmes oculaires) et les personnes fortement exposées aux éclairages (métiers du spectacle, éclairagistes) en :
- Choisissant des systèmes d’éclairage ne permettant pas une vision directe du faisceau émis par les LED, ce qui permet d’éviter l’éblouissement et de limiter l’intensité lumineuse perçue des éclairages
- Evitant les sources de lumière froide (riche en couleur bleue) dans les lieux fréquentés par le public et les objets pour enfants (jouets, veilleuses, afficheurs électroniques,…).
L’ANSES formule des recommandations pour faire évoluer les informations accessibles au public (étiquetage en fonction du risque), les normes de qualité sur les produits,…
Voici le dossier de presse de cette étude et un document synthétique de questions-réponses.
 
Les conseils de l’Agence Locale de l’Energie
 
- Privilégier les éclairages indirects : choisir des luminaires où une vision directe du faisceau émis par la lampe LED n’est pas possible.
 
- Privilégier les lampes LEDs ayant :
  • Des teintes chaudes (plus agréables/confortables dans une habitation) ayant moins de bleu dans le spectre : choisir des lampes avec une température de couleur chaude (2500 K à 3000 K maximum : plus cette valeur est élevée et plus la couleur de la lampe est de teinte blanc froid)
  • Un faisceau lumineux plus large : choisir des lampes avec un grand angle de diffusion (supérieur à 30°) : plus efficaces pour éclairer une surface étendue
Ces caractéristiques se retrouvent sur les étiquettes, ayez l’œil lors de vos achats !
 
Le rapport de l’ANSES est téléchargeable sur le site de l'AFSSA