Maîtrise des consommations électriques

Avec l’amélioration des performances thermiques des bâtiments et le développement des usages électriques spécifiques, la consommation d’électricité devient un enjeu de taille dans les bâtiments de bureaux, représentant jusqu’à 90% des consommations d’un bâtiment à énergie positive…

Pourquoi réduire les consommations d’électricité ?


Il est primordial de réduire les consommations électriques, pour plusieurs raisons :
 
1)    Préservation des ressources : éviter les rejets de gaz à effet de serre et la production de déchets nucléaires.
2)    1er poste de consommation : L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments diminue fortement les consommations de chauffage. Les consommations électriques deviennent alors le 1er poste de consommation (jusqu’à 90% dans un immeuble de bureaux à énergie positive !).
  

Répartition des consommations de l’Ecole des Ponts et Chaussées – Bâtiment Descartes + - Bâtiment à énergie positive (Copyright Enertech)

3)    Confort d’été : Le dégagement de chaleur des appareils électriques contribue aux surchauffes d’été, de façon encore plus marquante dans les bâtiments très isolés (la chaleur a alors du mal à s’évacuer).

 
  

Quelques points clés


Les sources de gaspillage énergétique sont bien souvent liées au défaut ou au mauvais paramétrage de programmation des équipements électriques. La réduction des consommations relève donc de simples réglages. Par exemple :
 
  • Attention aux consommations en période d’inoccupation : environ 50% des consommations ont lieu lorsque le bâtiment n’est pas occupé en bâtiment tertiaire (par exemple, 52% des consommations électriques se font en période d’inoccupation à l’Hôtel du Département du Bas-Rhin (mesures par le bureau d’études Enertech)). En cause : entre autres le fonctionnement de la ventilation la nuit.
  • Les consommations de l’éclairage et de l’informatique sont à ne pas négliger : environ 67 kWh /m².an

 

Consommations moyennes de l’éclairage et de l’informatique dans les bâtiments tertiaires (données Enertech)

  • Les dysfonctionnements sont la principale cause des surconsommations électriques : minuteries bloquées, fonctionnement des pompes de circulation alors que la climatisation est coupée…

 

Comment réduire les consommations électriques ?


La méthodologie de réduction des consommations électriques est la suivante :

1) Bon paramétrage des équipements existants (attention à ne pas surdimensionner les installations) et vérification régulier du bon fonctionnement des éléments (nettoyage des filtres de la VMC double flux par exemple)

2) Fonctionnement des appareils uniquement quand nécessaire (asservissement de la ventilation à la présence, programmation horaire, …)

3) Installation d’équipements performants  (choix d’appareils de classe énergétique A+ minimum…)

4) Actions sur les comportements : sensibilisation des usagers à l’utilisation correcte des équipements mis en place

 

 

Zoom sur… les ordinateurs

 
Les ordinateurs représentent environ un quart des consommations informatiques des bureaux, mais la majorité des consommations se font lorsque l’ordinateur n’est pas utilisé ! En moyenne :
 
  • Les unités centrales fonctionnent 17,8 h par jour ouvré, leur taux d’utilisation (pourcentage du temps où l’ordinateur allumé est effectivement utilisé) est de 17%.
  • Les écrans fonctionnent 14,5 h par jour ouvré si le mode économie d’énergie n’est pas activé, soit un taux d’utilisation de 21%. S’il est activé, le taux d’utilisation est alors de 43% (temps d’utilisation de 7,2 h/jour) car l’écran s’éteint alors automatiquement en cas d’inactivité.
 
Il est donc important d’activer le mode « économies d’énergie » de l’ordinateur (présent sur tous les ordinateurs) ou de le faire paramétrer par le service informatique.
Par ailleurs, sachez que :
 
  • Les économiseurs d’écran (images ou vidéos s’affichant quand l’écran n’est pas utilisé) n’est pas un mode veille. Cela entraîne les mêmes consommations qu’en marche, voire même des consommations plus importantes (dans le cas de vidéos en 3D) !
  • Un ordinateur portable consomme 5 fois moins qu’un ordinateur fixe.
  • Le matériel estampillé « Energy Star » permet de mettre l’appareil en veille économique, puis en veille prolongée si celui-ci n’est pas utilisé pendant un temps pré-déterminé.

 

Pour aller plus loin, visitez le site du bureau d’études Enertech