L'expérimentation E+C- : vers la nouvelle réglementation thermique

L’expérimentation E+C- (Energie Positive & Réduction Carbone) prépare la future réglementation thermique pour les bâtiments neufs, qui remplacera la RT 2012. Elle préfigure la généralisation des bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone.

Lancée par les pouvoirs publics et les acteurs de la filière de la construction au sein du conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique, l’expérimentation E+C- vise à s'appuyer sur des cas concrets pour définir les exigences de la prochaine réglementation.

Maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage sont invités à participer au projet pour :

- prendre connaissance des indicateurs abordés dans la future réglementation

- renseigner les données de leur projet et tester la faisabilité technique et financière de la future réglementation

 

L'expérimentation E+C- maintient les objectifs fixés par la RT 2012 (Cep max et Bbio) et prend en compte 2 nouveaux indicateurs:

 

  • Energie : on calcule l’énergie (uniquement la partie non renouvelable) utilisée sur l’ensemble des usages (les 5 usages pris en compte dans la RT 2012 + l’énergie utilisée par les équipements)

 

  • Carbone : on calcule les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment.

 

E+ C- vise donc à s’interroger, pour tout projet, sur :

-  les potentielles énergies renouvelables à exploiter sur le site

-  la nature des matériaux de construction et des procédés utilisés

-  l'ensemble du cycle de vie du bâtiment.

 

Cinq vidéos ont été mises en ligne par le CSTB pour expliquer l’expérimentation.

 

Le label E+C- a également été créé, pour mettre en avant les bâtiments remarquables. Six opérations de logements individuels et collectifs et une d’immeuble de bureaux ont déjà reçu le label.