Impact environnemental des TIC (Technologies de l’information et de communication)

Malgré leur côté immatériel, envois d’e-mails et recherches sur Internet ont un impact environnemental bien réel par l’électricité consommée et les matières premières nécessaires à la fabrication des supports de consultation et au stockage des données dans les datas centers.
TIC : qu’est-ce-que c’est ?
 
Les Technologies de l’Information et de Communication (TIC) permettent l’échange et la réception de données par voie électronique (sur différents supports (ordinateur, smartphone, tablette tactile, clé USB…).
 
D’où viennent les impacts des TIC ?
 
Malgré leurs avantages (facilité et rapidité de communication, limitation des déplacements et des impressions papier), les TIC ont des impacts environnementaux :
 
  • Consommation électrique des supports de consultation (par exemple, votre ordinateur et celui de votre correspondant) et des datas centers qui stockent les données
  • Consommation de ressources naturelles non renouvelables lors de la fabrication des ordinateurs, box internet, clés USB, serveurs…
  • Gestion de déchets de composants électroniques souvent toxiques et dangereux (métaux lourds, retardateurs de flamme halogénés, phtalates…)

La consommation électrique due aux TIC augmente
de 10 % par an environ depuis 10 ans

A noter : Les équipements annexes comme la climatisation des salles de serveurs et les onduleurs consomment presque autant que les équipements informatiques et de télécommunication !
 
Chiffres clés :
 
  • Dans une entreprise française de 100 personnes, chaque collaborateur reçoit environ 58 e-mails (spams compris) et en envoie 33 par jour. L’envoi de 33 e-mails d’1 Mo à 2 destinataires/jour génère des émissions équivalentes à 180 kg de CO2/an/personne, soit plus de 1 000 km parcourus en voiture.
  • Multiplier par 10 le nombre des destinataires d’un courriel multiplie par 4 son impact climatique.
  • Chaque français effectue en moyenne 949 recherches internet par an, ce qui génère des émissions équivalentes à 10 kg de CO2/an, soit plus de 50 km parcourus en voiture.
  • Aller directement à l’adresse d’un site, soit en tapant son adresse, soit en l’ayant enregistré comme « favori » (plutôt que de rechercher ce site via un moteur de recherche) en divise par 4 es émissions de gaz à effet de serre.
 
 
Comment limiter l’impact des TIC ?
 
- Choisir des appareils économes en énergie : privilégier les ordinateurs portables (ils consomment 50 à 80 % moins d’énergie qu’un ordinateur fixe) avec le label Energy Star, les mettre en veille prolongée ou les éteindre quand ils ne sont pas utilisés, et allonger leur durée de vie (la durée de vie moyenne d’un ordinateur n’est que de 3 ans !)
- Eteindre sa connexion Internet quand on ne l’utilise pas : de plus en plus de box internet sont allumées 24h/24 alors qu’une simple multiprise avec interrupteur permet de tout éteindre d’un coup : ordinateur, imprimante, box internet !
- Bien gérer sa boîte mail : Cibler les destinataires des e-mails, optimiser la taille des pièces jointes des mails (compresser les documents, insérer des liens hypertextes) et limiter le stockage des mails en nettoyant régulièrement sa boîte mail.
- Limiter la sollicitation des serveurs des moteurs de recherche : enregistrer les sites web les plus consultésdans les favoris ou utiliser des mots-clés précis pour les recherches.
 
Pour en savoir plus :