Apprenons à mieux consommer !

La consommation est l’affaire de tous et nous sommes tous en mesure de favoriser des produits plus respectueux de l’environnement. Cependant, face à l’abondance d’informations, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Comment identifier les produits respectueux de l’environnement ? Quels sont les points de repère à utiliser ? L’Agence Locale de l’Energie vous propose ces quelques clés pour faciliter vos choix et vous aider à passer à l’action !
Tous les produits que vous achetez n'ont pas le même impact sur l'environnement. Tout dépend de la façon dont ils ont été fabriqués, de la matière première qu'ils utilisent, du transport qu'ils doivent effectuer pour arriver jusqu'à vous, de la façon dont ils sont stockés et même de la manière dont vous allez les consommer. A chacune de ces étapes, tout produit peut générer des impacts sur l'environnement : épuisement des matières premières, consommation d'énergie, pollution de l'air, de l'eau, des sols, production de déchets. Un produit écologique est un produit dont l’impact sur l'environnement a été réduit lors de ces différentes étapes.
 
Voici quelques réflexes à acquérir pour apprendre à mieux consommer :
 
- Fiez-vous aux écolabels reconnus.
Mémorisez ces deux labels de référence : NF Environnement et label écologique européen. C’est la garantie d’acheter des produits plus respectueux de l’environnement : leurs impacts environnementaux ont été réduits tout au long de leur cycle de vie. Notez cependant qu’il existe de nombreux autres labels écologiques selon les familles de produits (produits d’entretien, d’hygiène, etc.) ; tous sont référencés dans ce mini-guide de l’ADEME : Télécharger !
 
- Choisissez des produits locaux et de saison
Soyez attentif à l’origine géographique des aliments en regardant les affichages qui indiquent leur provenance et essayez, dans la mesure du possible, de consommer des produits de saison. En effet, un légume qui a été cultivé loin de son lieu de consommation implique d’importantes dépenses énergétiques liées au conditionnement et au transport. De la même façon, la culture sous serre d’un fruit hors-saison nécessite une température ambiante stable (donc un chauffage constant) et un éclairage artificiel ; elle engendre donc jusqu’à neuf fois plus d’énergie qu’une production à l’air libre.
La conservation des produits surgelés est elle aussi très consommatrice d’énergie.
 
- Achetez les produits les moins emballés
Essayez de prendre en compte le conditionnement des produits que vous consommez. Les goûters pour enfants, avec leur « emballage fraîcheur », sont par exemple à éviter. Préférez dans la mesure du possible les formats familiaux et remplacez les emballages plastiques par des boites hermétiques réutilisables. Vous réaliserez également des économies !
 
- Préférez des produits issus de l’agriculture biologique
Repérables grâce au label AB (Agriculture Biologique), ces produits sont garantis sans pesticides et sans engrais chimiques (présence d’OGM admise jusqu’à 0,9% en cas de contamination accidentelle prouvée : règlement européen relatif à l’agriculture biologique en vigueur depuis le 1er/01/2009) ; c’est donc une faveur à faire à l’environnement et à votre organisme !
 
- Utilisez les produits jetables avec parcimonie
Pour des aspects pratiques, nous avons souvent tendance à acheter des produits jetables (vaisselle, serviettes, papier d’emballage, etc). Pourtant, ceux-ci partent à la poubelle à peine après avoir été utilisés ! Essayez dans la mesure du possible de les remplacer par des produits que vous pouvez réutiliser.
 
Il n’est pas toujours évident, lorsque l’on est pressé d’analyser toutes les étiquettes en remplissant son caddie. Cependant, nous espérons que ces quelques réflexes vous simplifieront la tâche ! Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site Eco-citoyens de l’ADEME